Aller au contenu principal
11 juillet 2006

L'Association des fournisseurs d'accès et de services Internet (AFA) participe à l'initiative Signal-spam

Membre fondateur de Signal-spam, l'Association des fournisseurs d'accès et de services Internet se félicite de l'aboutissement de ce projet à double vocation. Site référence de conseils et recommandations mais aussi plate-forme de recueil et de traitement des spams, Signal-spam est le fruit d'une étroite collaboration entre pouvoirs publics et acteurs privés. Convaincue que la lutte contre le spam doit associer l'ensemble des acteurs concernés pour être efficace, l'AFA poursuit ses actions dans ce domaine en soutenant Signal-spam.

Signal-spam : le fruit d'une étroite collaboration entre les pouvoirs publics et les acteurs privés

Signal-spam est le fruit d'une étroite collaboration entre les pouvoirs publics et les acteurs privés dans la lutte contre le spam, initiée en juillet 2003 à l'initiative du Gouvernement français et pilotée par la Direction du développement des médias (DDM). Dès le lancement, l'AFA participe à cette initiative, convaincue de l'efficacité d'une collaboration entre acteurs publics et privés dans le domaine.

Forte de son expérience, l'AFA s'est investie dans le projet Signal-spam pour notamment garantir qu'il s'insère parfaitement dans le contexte préexistant de la lutte contre le spam et respecte les contraintes techniques et juridiques de tous les acteurs concernés.

Outre la mise à disposition de ses conseils aux usagers des services de messagerie, aux acteurs de l'Internet et aux expéditeurs de messages en nombre, l'AFA a travaillé en étroite collaboration avec les services du gouvernement pour définir les fonctionnalités de recueil et de traitement des spams de la plateforme Signal-spam.

Faire en sorte que les signalements de spam recueillis par la plate-forme soient aussi retransmis aux fournisseurs d'accès à Internet, définir les meilleures modalités de désinscription à des mailings lists... tels furent notamment les points sur lesquels l'AFA est intervenue.

L'AFA et la lutte contre le spam

Le spam, qui représente près de 80% des emails circulant sur Internet aujourd'hui, menace la sécurité des réseaux ainsi que la pérennité des services de messagerie (1). Les acteurs de l'industrie Internet se mobilisent contre ce fléau depuis son apparition dans les années 1990.

Membre actif de cette lutte, l'AFA :

a tout d'abord publié une série de conseils à l'attention des utilisateurs de messageries destinataires de spams, les incitant notamment à sécuriser leur ordinateur, à protéger leur adresse électronique ou à utiliser un logiciel anti-spam.

s'est ensuite rapprochée des professionnels du marketing direct et des expéditeurs d'e-mails en nombre. Elle les a informés des bonnes pratiques leur permettant de mener leur activité tout en préservant le bon fonctionnement des réseaux et tout en tenant compte des règles appliquées par les prestataires de messagerie à l'entrée de leurs plates-formes techniques pour refuser les messages identifiés comme illégitimes.

a défini, en avril dernier, les recommandations destinées à l'ensemble des acteurs de l'industrie Internet concernés, qu'ils soient fournisseurs de messagerie électronique, fournisseurs d'accès ou éditeurs de logiciels de messagerie. Avec ces recommandations, l'AFA entend aider l'industrie à limiter le spam généré par des robots ou ordinateurs infectés, les réseaux "zombies". Ces derniers représentent à eux-seuls de 50 à 80% de l'ensemble du spam qui circule actuellement sur les réseaux. (2)

Pour plus d'informations, aller sur www.signal-spam.fr

(1) source MAAWG - mars 2006

(2) "Getting Tough on the Growing Spam Problem", Symantec, 21 juin 2005, http://ses.symantec.com/publicsector/article.cfm?articleid=5789&EID=0 ; "Effectiveness and Enforcement of the CAN-SPAM Act : A Report to Congress", Federal Trade Commission, décembre 2005, http://www.ftc.gov/reports/canspam05/051220canspamrpt.pdf

- See more at: http://www.afa-france.com/p_20060711.html#sthash.KlmViA4x.dpuf